Isciadventure

Visite de mine et sacrifice de lama

Potosi

Samedi 28 mai

L'auberge est plus chère ici qu'à sucre mais y'a du ptit dej et c'était rassurant avant d'aller dans la mine. Je ne m'étais pas habillée super chaudement (jogging et sweat de Fixage, mais pas de second sweat), au debut en voyant les autres j'ai eu peur davoir froid mais en fait on nouz filait une veste et un pantalon, pas chauds mais quand même, et des bottes et tout l'attirail : casque et lampe frontale. 

On n'était que deux à avoir choisi le tour en espagnol du coup on nous a demandé si c'était grave si on nous mettait avec les anglais, vu qu'ils ont payé plus cher et qu'on parlait bien anglais de toute façon, moi et la norvegienne trilingue on a été avec le groupe anglophone. Du coup je n'ai pas pratiqué mon espagnol, sauf 2 minutes avec le guide qui m'a invité en discothèque, il a du vite comprendre que je trouvais ça chelou car il n'a pas trop insisté, lol, bref, on s'est baladé dans la mine, franchement elle fait moins bien entretenu que ce qu'on peut voir à la TV. Ah, avant ça il nous a fait acheter des bières, des feuilles de coca et de la dynamite pour ceux qui voulaient. Pour offrir aux mineurs et une dynamite pe qu'on fasse exploser nous mm aussi . Je n'ai pas acheté de la dynamite, mais comme d'autres l'ont fait on a quand même pu voir comment préparer la dynamite et l'effet que ça fait quand ça explose. J'avais un peu peur car le guide nous dit de nous boucher les oreilles et même lui s'est bouché les oreilles, mais en fait au niveau du son ça allait, c'est juste le souffle qui est impressionnant. J'ai filmé pendant lexplosion mais en fait ça ne rend rien du tout, y'a le son qui merde, et on ne voit rien car il fait trop noir, bref, désolée jpeux pas vous montrer ! 

On est passé par des endroits qui avaient l'air pas facile pour nous, mais notre guide nous a dit que c'était le chemin touristique donc cetait quand même le plus facile. 

La mine est tenue en coopérative, donc les mineurs se partagent tout, ils achètent tout eux même aussi, et ils choisissent leurs horaires, sauf quen fait ils travaillent évidemment bcp bcp, et ne mangent pas dans la mine donc mâchent des feuilles de coca, etc... 

Le guide il a été mineur pendant 5 ans de 17 ans à 22 ans, ensuite il s'est payé des études car la mine ca paie bien, des études de tourisme et depuis il est guide touristique dans la mine. 

 

Ah, à l'entrée de la mine y'a une espèce de statue, à laquelle les mineurs font des offrandes, un peu d'alcool, qqs feuilles de coca, et des cigarettes, c'est resté d'un culte ancien, d'avant la colonisation où ils croyaient en la terre, au ciel, etc, leur statue à des cornes de diable parce que ce qu'ils ont compris de l'évangélisation des espagnol c'est que dieu c'est le ciel, et sous terre c'est l'enfer, donc dans la mine c'est un peu l'enfer quoi. 

C'est pour ça aussi qu'ils continuent ici à faire des sacrifices es et autres, c'est resté du culte inca, bon, les sacrifices ce ne sont plus des humains, mais des lamas et ils en font des bbq après, et le sang du lama ils le balancent à l'entrée de la mine et les intestins ils les enterrent dans la terre, comme offrande. Et aujourd'hui était un jour très spécial doffrande à la terre. Le guide a dit que ça n'arrivait qu'une fois par an mais un autre local m'a dit que non c'était trois fois par an. Enfin bref, du coup les mineurs ne travaillaient pas aujourd'hui et on les a vu préparer les lamas, quand on est arrivé y'en avait deja un de mort et ils enlevaient la fourrure et ensuite l'ont découpé, ont creusé un trou pour les boyaux, etc, et ensuite on les a vu bander les yeux du second lama, lui balancer des feuilles de coca et de la bière, et ensuite ils sont allés à une entrée de mine, ils l'ont égorgé, je n'avais pas envie de vraiment regarder et un local me parlait donc tant mieux, ceci dit le lama n'a pas crié, rien du tout et le local m'a dit que les mineurs savaient comment s'y prendre pour que le lama meurt dun coup, ensuite ils ont recueilli le sang dans des barquettes et ont arrosé différentes entrées avec, puis ils l'ont ramené là où ils préparaient les lamas et ont commencé à lui enlever la peau aussi et tout.. 

Le local qui me parlait ma raconté beaucoup plus de choses que le guide, il m'a dit que le diable de la mine était un mâle (ca le guide nous l'avait montré son penis) et que la terre c'était une femme et que c'était à eux deux qui créaient les fillons et donc qu'ils faisaient vivre les mineurs et c'est pour ça qu'ils offraient au ptit diable des trucs tous lesvendredis  et à la terre trois fois par an. Il m'a montré des femmzs locales aussi et ma dit "tient celle là elle vient de la paz, parce que sa jupe elle est plus longue que celles d'ici, et y'a des endroits où les jupes sont encore plus courtes, mais ce sont des jupes espagnoles, avant les gens s'habillaient avec de la laine de lama, pas des habits comme ça", ça ma prof despagnol me l'avait deja raconté, il m'a dit que Potosi était très haut en altitude (plus de 4000m), jle savais mais d'après lui les mineurs meurent jeunes à cause de ca, jlui ai dis que je croyais que c'était à cause des poussières des mines.plutot, et il m'a dit les deux en fait car même les gens qui ne vivent pas dans la mine ils tombent malades à cause de laltitude et que c'était dommage car sinon yavait autant de trucs à Potosi qu'à sucre mais les touristes ils étaient malades à cause de laltitude alors ils ne restaient pas. D'ailleurs ils nous ont offert des bières (enfin on leur en a offert davantage, lol) et le gars m'a dit que fallait faire gaffe car ici les touristiques ils étaient bourrés très vite à cause de laltitude toujours. 

Il m'a dit aussi que la mine avait débuté avec les espagnols mais du temps des espagnols les filons étaient meilleurs que mtn, car mtn yavait plus trop d'argent pur, c'était des mélanges surtout donc c'était moins bien mais comme le prix des matières a recommencé à augmenter bah y'a des gens qui reviennent y bosser mais dans tous les cas tlm se dit que ca ne durera qu'un temps car à un moment yaura plus rien de bon dans la mine. 

Ensuite on est rentré et dans le bus yavait une anglaise qui parlait à la.norvegienne et j'entendais que l'anglais lui racontait que toutes les peintures "si" que lon voyait (que mon voit partout en.bolivie d'ailleurs) c'était par rapport à un référendum de février dernier ou le président bolivien (qui a déjà été réélu X fois) avait demandé s'il pouvait se représenter encore, bien que constitutionnellement ce n'est pas accepté, mmet la campagne à été très difficile mais le non l'a emporté car parait que tlm sait qu'il est très corrompu ce président. 

Ensuite on est rentré, douche, et jsuis partie me promener en ville et jai été jusqu'au terminal de bus pour demander comment je pouvais aller à Cochabamba dimanche, les deux premiers bus m'ont dit que c'était pas possible et le troisième ma dit ok, sauf que le billet que la dame m'a donné c'est pas un billet mais un truc écrit a la main, et elle m'a dit que yaurait pas de soucis avec mais c'est la première fois qu'on.me refile un truc écrit a la main et elle avait filé des vrais billets à dautres gens avant moi alors jai un peu peur. Le truc aussi c'est qu'en fait j'aurais.mizux fait de partir ce soir car le bus est a 21h, donc demain d'ici 21h jvais me faire chier, un peu, mais bon, je n'avais pas prévu que tous les bus pour Cochabamba soient de nuit et surtout jpensais rester moins longtemps ici, mais je ne regrette pas mon choix car Potosi est une ville assez jolie aussi. 

Ensuite jsuis rentrée à l'auberge et c'était deja la nuit, et la nuit il fait froid ici. 

 

Y'a pleins de françaises à l'auberge, à un popent on était six filles dans la cours commune dont 5 françaises, lol. L'une d'entre elle a demandé si on avait du fil et une aiguille car elle a craqué son pantalon mais quand elle ma montré, j'ai répondu que non car il est irreparable, déjà c'est un jeans, et c'est pas craqué, elle l'a troué, et pas qu'un peu et pas qu'un trou, y'a des trous géants sur ses fesses, au moins trois, et elle aura beau le recoudre (déjà il lui faudrait du gros fils et pas un ptit truc comme moi j'ai dans mon sac car ça ne tiendra jamais sur un Jean), et en plus, même, ses fesses feront que ça ne tiendra pas. Elle ferait mieux de se racheter un jean. Mais bon, je n'ai pas voulu la vexer, j'ai juste répondu que je n'en avais pas. 

 

J'ai acheté mon billet pour le machu Picchu par agence en fait car, en demandant de l'aide, Loïc m'a dégoté le nouveau site "officiel" pour acheter son billet au prix.normal, sauf que.. au moment de payer ils prennent 40€ de frais administratifs, du coup bah ça revient plus cher que d'acheter son billet par agence.. étonnant mais véridique, j'en suis tjrs tte retournee mais bon.. 

 

 

 

Une des francaises de l'auberge est retournée à la mine dans.lapres midi pour manger avec eux du lama et elle.en a ramené et a dit qu'ils étaient tous bourrés les gars, mais que c'était marrant. 

Le gars qui n'était pas.notre guide m'a dit que pour nous valait mieux pas le.manger car c'était pas hyper hygiénique, même si c'était cuit après, c'était un bbq à côté des mines, ou tout etait foutu comme vrac, etc.. 

Il m'a dit que en Bolivie toutes les viandes étaient mangeables mais qu'au chili et argentine les vigognes sont interdits à la consommations car les vigognes c'est la même famille que les lamas mais c'est sauvages. Mais que ici y'a pas de lois contre ça et que les gens les tuent souvent pour leur laine plus que pour la viande. Bien que les paysans ils.mangent toutes les parties des lama, même le cerveau et les intestins, là ils les enterrent pour l'offrande mais sinon ils mangent tout. 

 

Tiens, hier soir dans le dortoir yavait une fille qui racontait quelle ne se sentait pas bien avec l'altitude et en plus elle allait être en rad de medoc contre la dépression, et quelle avait fait toutes les pharmacies du coin mais à chaque fois on lui répondait que cette maladie n'existait pas en Bolivie.. lol. Du coup, elle voulait aller voir un hôpital carrement.. jsais pas ce qu'elle en a fait. Car après elle me demande si laltitude donne mal à la tête alors jlui réponds que oui et que d'après ce qu'on m'a dit c'est sûrement parce qu'elle n'avait pas vu assez (à sucre y'a même un gars de l'auberge qui a été à lhosto car il était complètement déshydraté ! Jpige pas comment c'est possible mais passons..). 

Du coup, moi je m'inquiète pr ma santé car dans la mine ils ont dit de prévoir 1l d'eau, mais je n'ai rien bu du tout et même cette apres midi, jme sentais essoufflée quand fallait monter pr aller au terminal de bus, mais jme sens pas déshydratée.. bon, j'ai pris un thé ce soir du coup, et jvais encore manger des.noodles chinoises donc jvais avoir de l'eau, mais n'empêche que toute à l'heure j'avais l'impression d'avoir un peu la tête qui tourne, sûrement à cause de la fatigue car j'ai fait pas mal de sport mine de rien entre la mine et la marche cette après midi, donc j'ai directement bu de l'eau en me disant que mm si j'avais pas soif, si ça se trouve on ne s'en rend pas compte ici qu'on mange d'eau jsais pas moi ! 

 

Une des francaises de l'auberge parle super bien espagnol, moi Jose pas bcp parler, je comprends bien, mais parler ça vient plus naturellement en anglais.. faut que jme force.. 

J'essaie de mettre les photos sur comboost mais ça bug un peu.. 




Publié à 02:04, le 29/05/2016, dans bolivie, Potosí
Mots clefs :


Arrivée à potosi

Potosi

Vendredi 27 mai

Dernier cours d'espagnol. Je suis un peu triste d'avoir fini car je sais que je ne connais pas tout encore ! Mais bon, je parle pas si mal deja, même si jdois toujours réfléchir avant de parler. Et puis faut continuet le voyage ! 

Après mon cours je suis rentrée à l'auberge et je pensais manger à l'auberge et partir après mais ils n'ont pas voulu, ils ont dit que après le check out, après 11h en fait, yavait plus le droit d'utiliser la cuisine. Fuck parce qu'il me restait des trucs pour ce midi, et que jpouvais pas les ramener dans mon sac, donc j'ai dû les jeter. J'étais un peu deg dautant que jsuis restée deux semaines à l'auberge alors ils auraient pu me laisser manger dans la cuisine, en plus yavait personne dans la cuisine, pas comme si je dérangeais! Bref, j'avais prévu de revenir à cztte auberge mais jcrois que samedi jvais en prendre une autre en revenant (après Potosi), car ça ne m'a pas plut et le prix qu'ils mont fait payer c'est chelou aussi, jpige pas trop, c'est 14 bolivianos de plus que ce que j'avais compté, mais jpige pas pourquoi ni comment ils sont arrivés à ce prix mais j'ai pas cherché, vu que j'étais déjà super déçue de ne pas pouvoir manger. Bref. J'ai pris mes affaires et jsuis partie rapidement. 

Ah, mon sac acheté au marché, ya une bretelle jsais pas comment appeler ça, qui se decout. Faudra que je m'en occupe en arrivant à Potosi. 

Bref, donc j'ai pris mes affaires et jsuis partie à la station de bus à pied, c'était une idée un peu conne car les bus locaux coûtent vraiment que dalle, mais bon, j'étais saoulée. J'arrive à 12h51 et directement, avant même d'être entrée dans le terminal y'a une fille qui vend des tickets pour Potosi, le bus part à 13h, parfait ! Il a aussi fallu m'acquitter d'une taxe de terminal de bus, première fois que je dois ça mais tout le monde y passe hein ! En même temps ensuite jme suis rappelée que dans le bus pour sucre ils nous ont fait payer un truc genre 2 bolivianos aussi pour nous ammener jusqu'au terminal, on a pris ça pour du raquette mais ca doit être la même chose en fait.. 

Bref. Arrivée à potosi, j'ai tout de suite trouvé un bus qui allait où je voulais, jai posé mon sac à l'hôtel, parlé espagnol avec la réceptionniste et fait traductrice pour un anglais qui voulait faire un tour de mine demain mais qui ne pigeait pas bien, j'ai réservé mon tour de mine aussi, je l'ai pris en espagnol, ça coûtait 20 bolivianos de moins (2,5€ de moins, lol), et jsuis allée faire un tour en ville. 

Ensuite jsuis rentrée car il faisait nuit, et j'ai voulu me faire à manger sauf que y'a une cuisine mais pas de plat ni rien ! Abusé.. bref, pas grave j'avais des nouilles chinoises (achetées ici hein, pas qui viennent vraiment de Chine, lol), et mon thermos alors jme suis fait des nouilles. 

La réceptionniste ma raconté que demain c'est un jour spécial pour les mineurs et yaura un sacrifice de lama, et après ils vont le manger au bbq ! 

Jsuis pas sûre que ça va pas me choquer si jle vois, mais d'un autre côté, j'ai de la chance d'arriver pour une fête spéciale ! 

 

 

 



Publié à 01:30, le 28/05/2016, dans bolivie, Potosí
Mots clefs :


Bientôt la fin de sucre

Bientôt la fin de sucre

Mercredi 25 mai

J'avais donc mon cours à 9h, on est sorti à midi pour qu'elle m'emmène dans un marché spécial pour le 25 mai, où ils vendaient des plats locaux alors on y a manger en discutant, j'ai goûté un jus de fruit dont j'ai oublié le nom qui est un fruit local qu'ils ne mangent pas ils n'en font que des jus car parait que pour le manger c'est pas bon. Lol. 

Ensuite on est revenu en classe et on a continué le cours. 

Du coup, j'ai vu un nouveau temps du passé et jme suis rendue compte que l'article du blog que j'ai prévu en espagnol n'est pas tout à fait correct, du coup elle m'a dit que pour demain je corrige les temps, donc normalement demain il sera parfait ! 

Jme suis posée sur la terrasse toute lapres midi ensuite, à faire les devoirs maisons, et a chercher ce que je vais bien pouvoir faire ensuite, etjai decouvert que les mines de Potosi je peux a priori aller les visiter samedi, donc apres mon cours vendredi jvais à Potosi (sud de sucre), et dimanche y'a un marché réputé de l'autre côté de sucre du coup (nord est), jpense que je visite la mine samedi (matin de préférence, normalement c'est faisable) et je rentre à sucre et dimanche jvais faire le marcher et je rentre à sucre encore et ensuite jvais à Cochabamba (nord ouest de sucre). Ça va le faire jpense :)

 

Pour l'instant, même en comptant uyuni, jsuis pas mauvaise sur mon budget, hors cours d'espagnol évidemment, donc jsuis assez relax. 

 

Le soir yavait cours de cuisine, la recette était assez simple (papa rellena) : on fait de la purée de patate, ensuite on fait une coupe avec la purée dans sa main, on met un oeuf ou du fromage et on referme pour faire une boule de purée fourré, ensuite on fait frire (en l'entourant dun mélange eau+farine avant) et voilà. Avec on a fait une ptit salade. C'était simple mais bon ! 

Y'avait l'anglaise et le japonais qui étaient au Wally la veille. 

À un moment on parlait des mères célibataires car ma prof s'est séparee du pere de son fils et la prof de cuisine s'est séparee du pere de sa fille aussi, et bref elle disait que yavait beaucoup d'hommes qui partaient après avoir fait des gosses et l'anglaise a dit que aussi en Bolivie les gens avaient tendance à sortir ensemble sans se connaitre beaucoup au préalable, parfois juste deux jours, alors qu'en Angleterre les gens étaient d'abord amis, etc, jcrois quelle raconte de grosse conneries alors jlui dis que en France ya des gens qui apprennent à se connaître avant mais y'a aussi pleins de gens qui sortent endembles directement et après voient si ça marche et ça ne change rien au problème tant qu'ils ne font pas des gosses en deux jours, mais que tu sois amie avec le gars, puis au bout dun an que tu sortes avec, et qu'au bout de 5 ans tu te maries ou quoi, ou que tu sortes avec au bout de deux jours et qu'au bout de cinq ans tu te maries bah au final ca revient au même, et en Bolivie ils sortent peut être ensemble rapidement mais ils ne font pas des gosses au bout de deux jours non plus. La prof de cuisine a dit que j'avais raison. Et toc. En plus jsuis sure que même en Angleterre c'est pas des saintes ni touche et que y'a pleins de gens qui sortent endembles rapidement aussi.. enfin bref.  

Au japonais j'ai demandé si c'était vrai ce qu'on m'avait raconté : à savoir qu'au Japon si tu acceptes de danser avec un mec en boîte par exemole, c'est que tu acceptes de coucher avec lui, c'est tout ou rien, le gars m'a dit que non mais en fait dans son explication c'était pas clair il m'a dit qu'en effet en tant que blanche si j'allais en boîte tous les gars voudraient danser avec moi pour coucher avec moi et quand je lui demandais si, si jacceptzis de danser les gars croiraient que ça voulait dire que jacceptzis de coucher, sa réponse n'était vraiment pas claire et jsais pas si cest qu'il ne comprenait pas la question ou si c'est qu'il l'eludait volontairement. 

 

Il était en plus ultra maniac le japonais, un truc de dingue et pendant quils faisaient frire les trucs moi j'ai commencé à faire la vaisselle et il m'a dit que c'était bien, jetais coopérative, comme les japonais. Jlui ai répondu que le monde entier devait faire la vaisselle après avoir sali des plats hein.. lol.

 

 

Bref, ensuite j'ai été me coucher tôt, je n'avais pas grznd chose à faire mais le néo-zélandais avait décidé de de coucher tôt aussi sauf qu'en fait il me causait donc je n'arrivais même pas à bouquiner. Et il me racontait qu'en australie, les médecins sont fous et si un medecin dit que tu es folle (parce qu'il ne comprend pas ce que tu lui demandes ou pour n'importe quelle raison), ils te font internercontre ta volonte  directement et qu'il connaissait un gars qui serait fait internet 42j juste parce que le médecin indien qui bossait navzit pas compris ce que le gars lui avait dit alors que c'était rien de spécial, mais lindien n'avait pas pigé, et il connait l'histoire d'une européenne aussi qui avait jsais plus quel problème de santé et voyageait et est tombée à court de medoc et a été voir un médecin pour avoir des médocs et le médecin l'a internee aussi sauf que comme c'était une étrangère elle n'est pas rester longtemps en asil psychiatrique car ils l'ont renvoyée dzns son pays mais elle na même pas eu le temps d'aller chercher ses affaires ni rien ! Le gars connait l'histoire car il a trouvé les affaires de la fille et du coup lui a renvoyé dans son pays (après toute une histoirr où il a d'abord été déclarer la fille disparue à la police mais la police s'en fichait, du coup avec le permis de conduire de la fille il a trouvé un truc sur elle sur internet et à réussi à obtenir son adresse mail et trois semaines plus tard la fille lui a répondu, depuis chez rlle, en lui racontant ses mésaventures.. 

Ça parait tellement hallucinant comme histoires que jme dis que ca doit être vrai, d'autant que jai lu dans le journal ya qqs temps, journal francais hein, l'histoire d'un avocat qui défendait des palestiniens ou jsais plus quel truc du genre, et la justice (parce qu'il faut à priori un docteur qui dit que tu es fou, mais comme ca ne se passe pas en Australie, faut un jugement aussi semble t il), je crois que c'est française, a décidé qu'il était fou, alors ils l'ont interné aussi, alors que bon, à priori il n'est pas fou du tout... mais il devait dire des choses qui dérangeaient (même pas faire hein, juste dire..). 

Bref, la discussion était intéressante mais un peu flippante aussi ! 

 

Jeudi 26 mai

Bon cours aujourd'hui encore, et l'après midi jai posté mon article sur WordPress, enfin en soiree car l'après midi je n'y arrivais pas et j'ai même carrément acheté une carte sim locale pour avoir internet, mais il m'a fallu configurer mon tel toute seule car la fille ne savait pas faire et donc au début j'avais certains sites qui marchaient mais pas d'autres enfin bref... 

Le soir yavait encore des parades, il m'a semblé que chaque paroisse avait son groupe au défilé. Ils étaient super nombreux. 

 

Ensuite jsuis rentrée et le soir et en mangeant j'ai discuté avec une Suisse qui voyage seule depuis février et qui au départ me disait que c'était parfois dur.. bon, moi j'étais pas de son avis mais bref.  Ensuite on a parlé des frontières et tout et elle est dégoutée car certes c'est difficile pour les gens de venir bosser dans son pays (et comme moi elle dit que l'immigration pourrait être une force et un monteur d'innovation) mais du coup, le droit est réciproque et c'est difficile pour elle daller bosser ailleurs elle me disait que même les working holidays visa d'Australie, que tant de gens utilisent, elle n'y a pas le droit. 

Donc c'était intéressant. 

Après jsuis rentrée dans la chambre et j'ai refait le monde avec le néo zélandais qui me racontait qu'en plus en Australie ils torturent les migrants, ils les foutent tous sur une île pommée (ça j'avais déjà lu) mais en plus ils les torturent là bas (peut être que déjà être envoyé sur une île perdue, cest de la torture..). Il parait qu'un truc international (il ne savait plus si c'était Amnesty internationale ou l'onu) leur a reproché ya qqs années déjà mais qu'ils ont juste répondu "fuck you"(en d'autres termes).. 

 

Bref, le monde politique craint.



Publié à 04:17, le 27/05/2016, dans bolivie, Sucre
Mots clefs :


Le 24 mai à sucre

 

Mardi 24 mai

Depuis hier soir y'a trois nouveaux dans le dortoir, dommage on était bien à trois dans le dortoir de 6 (en plus le troisième jle connaissais pas, il est rentré je dormais déjà, quand jsuis partie il dormait encore mais quand jsuis rentrée après mes cours il n'était déjà plus là..). Deux solvainiennes et un israélien. 

 

J'ai oublié de vous dire que hier j'ai acheté un sac bolivien aussi, il est beau, coloré, jpeux pas le porter en bandoulière par contre mais il est plus grand que mon sac chilien quand meme. Il m'a coûté 40 bolivianos, je ne l'ai pas négocié car en fait j'avais fait un autre magasin où on m'avait dit 50 bolivianos, alors à 40, ça fait 5,5€, j'ai pas négocié. Par contre j'avais trouvé de jolies cartes et au moment dr payer le gars me dit qu'en fait celles que j'ai choisis sont deux fois plus chères. Fuck. Je ne les ai pas prises du coup, toutes les autres cartes c'était des cartes d'uyuni, c'était nul, j'ai déjà envoyé des cartes d'uyuni, jvoulais des cartes de sucre et là c'était pas des cartes d'uyuni mais des cartes de peintures boliviennes.. enfin bon.. 

 

Tiens j'ai oublié de dire aussi que j'ai compris dimanche pourquoi on se doit pas courrir en soutif, jme suis brûlée. Enfin bon. Rien de grave. 

 

Sinon, Le cours était sympa, et en soirée yavait "Wally" un sport local qui ressemble au volley sauf qu'on peut utiliser les murs. Yavait une anglaise et un japonais avec moi, c'était sympa. 

Mais du coup on a loupé l'allumage de la torche de la libération, un truc comme ça, ild allument une torche et l'accroche à l'église et c'est le symbole du début de la guerre d'indépendance. Je l'ai vu accrochee à l'église mais je n'ai pas vu l'allumage. Sinon y'a eu des défilés toute la journée, les orchestres des écoles, les majorettes, d'autres gens que tu ne sais pas ce qu'ils sont mais ils sont bien habillés et ils défilent. Le soir yavait des militaires aussi. 

Et ma prof mavait dit qu'à 22h dans un théâtre (qui faisait un peu théâtre antique d'ailleurs) yavait un big concert gratuit avec des groupes connus, elle m'en a cité 4, donc à 21h30 j'y étais et c'était déjà commencé, le theatre était déjà plein, et en fait j'ai eu de la chance car j'ai pas pris le chemin le plus direct et jme suis tapee une montee pour redescendre d'ailleurs, quand jmen suis rendue compte j'étais dégoutée et quand j'ai vu qu'en fait ma descente personne ne la bloquait et je pouvais rentrer dans le théâtre facilement, alors que des tas de gens se pressaient contre les barrières des policiers sur la rue principale car la police laissait passer au compte goute, j'ai compris que j'avais trop bien fait !

Bref, jsuis arrivée au théâtre, y'a eu une fouille et c'était du rock un peu criard. 

Ma prof a décalé mon cours à 9h du mat pour que je profite de la soirée (et elle aussi j'imagine !). 

Dans l'après midi, desesperee par ma wifi jsuis allée sur la place centrale pour capter la wifi d'un restaurant où on avait été qqs jours avant et où la wifi fonctionnait bien, mais en fait elle ne fonctionnait pas assez bien pour mon blog, en une heure j'ai réussi à mettre une seule photo, j'étais folle. Donc j'ai publié l'article avec 3 photos d'uyuni, c'est vraiment super dommage mais bon, y'a comboost à jour pour uyuni aloes les motivés iront voir.. 

 

Ensuite jsuis allée à la fête du chocolat, mais c'était pas super, c'était que des stands de chocolatiers qui vendaient leurs trucs, yavait même pas de dégustation etc.. bon, j'ai acheté du chocolat au quinoa quand même, histoire de voir ce que ça donne, d'autant que c'est local, du quinoa c'est tout ce qui pousse (de comestible pour l'Homme) dans le désert d'uyuni. 

Au théâtre c'était marrant (je passe du coq à l'âne), yavait un écran derrière le groupe, bon y'a souvent ça , sauf que là en dehors des chansons ça passait un " gracias el gobierno...." genre merci au gouvernement ! 

 

Y'a quelques jours le néo zélandais de mon dortoir me racontait qu'il trouvait que le publique à sucre était un mauvais public, qu'il napplaudissait pas, j'avais pas eu cette impression aux concerts publics où j'avais été et Tomas était de mon avis. Mais c'est vrai que là au théâtre les gens étaient assez loin d'être à fond dans le concert. Pourtant c'était " atajo" (et ouaiis j'ai même compris le nom, bon c'était écrit a l'écran mais quand même !) et c'était l'un des groupes dont ma prof mavait cité le nom il me semble. 

Par contre pendant quils préparaient la scene pour le groupe suivant on a eu des danses traditionnelles (qui clairement dataient de l'après colonisation mais passons), et là les gens applaudissaient vraiment et tout ! 

D'ailleurs en parlant colonisation j'ai parlé de la mode des vieilles femmes avec leurs jupes plissées, leur chapeau et leirs tresses et ma prof ma dit que c'était les femmes indigènes qui étaient habillées comme ça (elles ont un nom d'ailleurs mais j'ai oublié mais je l'ai écris et il sera dans l'article sur sucre du blog publique), et qu'en fait les jupes dataient de l'après colonialisation et que c'étaient les indigènes qui avaient copié les jupes des européennes de l'époque, jupes plissées, et que yavait des petites différences selon les regions sur la longueur de la jupe et le tissu, pour s'acclimater au temps des régions aussi. Elle m'a dit que sa grand mère s'habillait comme ca car c'était une indigène. Jsais pas exactement ce qu'elle entend par indigène car ils m'ont tous l'air d'être pareils et pas d'avoir un métissage de fou ici (pas comme en argentine ou au chili, où grosso modo ils ressemblent à des européens hein), mais bon.. faudra que j'approfondisse le sujet. D'autant que la semaine dernière jme souviens plus si jvous l'ai raconté, elle m'a demandé si en France on parlait d'autres langues locales que le français alors jlui ai parlé un peu du breton etc, et rlle ma demandé si c'était la langue qu'utilisaient encore les indigènes .. jlui ai dis qu'en France ya pas d'indigènes, lol, mais que certains très fiers de leur région la parle mais ils sont peu nombreux etc, mais ca ma fait rire intérieurement quand elle a voulu transférer son concept "d'indigènes" en France.. 

Tiens d'ailleurs pendant un exo j'en ai profité pour lui poser des questions sur comment elle vivait et elle vit dans une maison avec son père et même ses frères et soeur (du moins deux frères dont un avec une femme au moins), elle dit qu'elle ne peut pas s'acheter de maison de toute façon. Ça a lair normal ici, ils doivent partager une grande maison, vu quelles ont toutes des cours intérieures et tout.. 

Elle m'a dit qu'elle avait assez d'argent pour vivre mais pas vraiment pour mettre de cote et que les moins où elle a moins d'élèves, parce qu'elle dit qu'elle n'en a pas forcément tout le temps (et que c'est pour ça qu'elle préfère travailler demain rt apres demain même si cest férié) bah cest difficile.. en même temps elle m'avait déjà dit donc quelle à in fils mais hors mariage parce qu'elle ne voulait pas se marier (d'ailleurs au départ elle ne voulait pas d'enfant mais elle la gardé quand même, elle ne sest même pas posé la question, elle a pleuré mais évidemment quelle la gardé), bref deux ans apres la naissance de son fils ils se sont séparés et en Bolivie le pere doit donner 200 bolivianos par mois pour son enfant, soit genre 25€ quoi, même ici on ne fait pas grand chose avec si peu d'argent ! Mais elle m'a dit que certes elle n'avait quasi pas dargent pour s'occuper de son fils mais au point son père s'occupe un peu du fils (le dimanche au moins) et maintenant il est marié à une femme qui ne peut pas avoir d'enfants donc même la belle mère est adorable avec le fils donc elle dit quau final elle a de la chance et que le plus important c'est que son fils soit aimé. 

 

 

 

Avant d'aller au concert j'ai chargé mon tel avec mon anker et j'ai branché mon anker avant que les deux slovaques et l'Israélien ne reviennent dans la chambre. C'est la guerre des prises depuis quon est plus que trois ! 

 

Ce soir ça m'a fait rire aussi le japonais, il me demande si je voyage en Amérique du sud, alors jlui réponds que oui que j'ai deja fais chili et argentine et que là Bolivie et apres Pérou. Jlui demande et lui, et il me répond qu'il fait un tour du monde lui. A chaque fois que les gens commencent comme ça jme dis qu'ils sont cons, jveux dire la question c'était par rapport au continent, tas pas besoin de te la péter comme ça, mais bon j'ai pas dis genre " ahh, moi aussi" parce que ca mennerve les concours de qui c'est qui voyage le plus , cest tellement ridicule. Enfin bref. 

Au groupe de 22h30, le groupe était sifflé (en positif) avant meme de jouer avec des gens qui criaient et tout, jcrois qur le neo zélandais il ne va pas venir ici ce soir (car il est vieux et il se couche avec les poules tous les soirs et fait gebre qu'il se lève tot le matin mais il se lève comme moi, donc bon, 7h30 on ne se plaint pas ca va !), Bref c'est dommage car il racontait n'importe quoi sur le publique en fait. Bon en mm temps les gens racontent souvent des conneries en faisant genre quils s'y connaissent.  Le groupe applaudi ils sont habillés en ponchos, y'a quelques instruments locaux (une flute de Pan notamment) sinon saxo, 3 guitares (parfois un yuculele), batterie, chanteur), c'est pas mal mais jtrouve que ca fait brouillon leur truc. Me saxo a chaque fois qu'il joue tu te demandes un peu ce qu'il fout là.. d'ailleurs en général il prend une flute de pan lui aussi.. 

 

Y'a un monde de dingue aux grilles du théâtre. Jai un peu honte car jme dis que jsuis meme pas une locale .. jcrois que c'est même pas possible de partie du concert, les grilles sont bloqués avec des masses de trucs (pour éviter que la foule ne pousse et ne rentre)

 

Ma prof ma expliqué que le concert et tout cetait pour la "serenata" c'est en fait la veille d'une fête importante, même pour l'anniversaire, les amis ils viennent chanter devant chez toi la veille, pour la seranata. 

 

 

À minuit j'ai décidé d'essayer de sortir, j'ai regardé et quand les gens descendaient a l'entrée on leur faisait des signes vers de lautrr côté du théâtre jme dirige donc vers la bas maid les agents de sécurité ferment la forme sous mon nez ! On etait une dizaine a leur demander de sortir et ils ne voulaient pas ! (Dont certains que j'avais vu demander aux gens de l'entree donc javais bien interprété les signes).

À minuit pile y'a eu un fej d'artifice. J'ai espéré qu'ils aient fermé la porte juste le temps du feu d'artifice. Les gens étaient alors une trentaine, à engueuler les vigiles qui se trouvaient dehors et qui refusaient de nous laisser sortir. Yavait des enfants et tout, j'entendais les gens qui négociaient par rapport à eux.. on s'est retrouvé a une cinquantaine.. ils ont ouvert les portes quelques minutes plus tard. 

Arrivée à l'auberge, malgré le code, ils avaient fermé la porte à clef quand même. Heureusement la réceptionniste ne dormait pas et m'a ouvert rapidement. Jme dis que j'ai quand même eu bien fait de ne pas rentrer trop tard.. 

J'ai voulu poster cet article, mais la connexion n'est pas meilleure à 1h du mat que le reste de la journée. 

J'ai voulu envoyer un message sur fcb aussi car jsuis repassée par la rue " Cristobal Colón" et bon,.à chaque fois qu'on traduit des.noms moi jme demande pourquoi, ok, j'ai tjrs su que Jean Sébastien Bach ne s'appelait pas Jean Sébastien, mais bon, Christophe Colomb c'est pire car même son nom de famulle à été changé, et ce dans pleins de langue car au pays bas ils s'appellent Christopher Columbus (comme en anglais d'ailleurs) m'avait dit Tomas, et ok on reconnait que ça doit être le même type mais a un moment donné, si le gars s'appelle Cristobal Colón, bah on peut très bien me prononcer en français alors pourquoi le changer ? C'est ridicule.. 



Publié à 07:01, le 25/05/2016, dans bolivie, Sucre
Mots clefs :


10km à sucre

Dimanche 22 mai

Levée tôt ce matin pour manger un peu et aller à la course en avance. J'ai mis un des trucs à manche longue qui fait sport, que j'avais gardé depuis le départ de maman et mon pantalon de sport et jai pris le sweat shirt de Fixage aussi, même si jme doutais que je n'en aurais pas besoin pendant ma course, le matin il fait frais donc jvoulais pas attraper froid. 

Arrivée au départ c'était un peu galère, yavait un sas homme, qui devait partir plus tôt, et le sas femme yavait pleins de filles (qui paraissaient jeune mais en mm tps j'arrive pas trop à deviner leurs âges ), et elles avaient des dossards pas de la même. Couleur que le mien certaine. Alors jvais demander où me mettre à un gars de l'organisation. Il me dit d'aller avec les hommes, là un second lui dit que non, les femmes c'est pas au même endroit, et il me montre les filles et le premier lui dit que là c'est les filles mineurs.. bref, ils me disent d'aller entre les deux du coup. Lol. Au final yavait un sas homme et un sas femme, tous âges confondus, mais les dossards étaient différents. Des filles ont voulu partir en meme temps que les hommes et les flics les ont rattrapées et rammenees dans le sas et tout, lol. 

Ensuite on est parti. 

Mais je savais que sucre était vallonnée mais j'avais pas réalisé à ce point. Les montées à répétition étaient super fatigantes. Jme suis arrêtées deux ou trois fois, enfin j'ai marché dans quelques montées quoi. 

Et, évidemment on n'a pas de temps officiel, pas de puce ni rien, mais jme suis chronométrée avec ma montre et j'ai fait 1h01mn. Jsuis déçue du une minute mais contente d'avoir fini quand même ! Sucre est à plus de 2750m d'altitude donc c'est deja cool d'avoir fini. 

Mais pdt la course c'étaient les montees qui me posaient soucis. Et mtn, plus de 4h après la course jme sens tjrs un peu essoufflée, ça c'est l'effet de laltitude. 

Enfin bon. Javais peur de ne pas arriver au bout et de meffondrer avant donc c'est déjà cool. 

D'autant que, autre soucis d'organisation, on était censé avoir trois ravitaillement, et que dalle. Vu ce qu'il y avait par terre, les hommzs ont du les avoir, mais pour les filles yavait déjà plus rien (et j'étais vers le début des filles, loin d'être la première mais dans le bon 20% quand même !).. donc c'était d'autant plus dur. Mais à la fin au moins j'ai eu un peu d'eau. Rien d'autre. Mais yavait des vendeurs ambulants alors jsuis rentrée à l'hôtel chercher mon sac et jsuis ressortie acheter des fruits et de l'eau. J'ai écouté les remises des prix d'une oreille distraite. 

 

Ensuite jme suis posée dans le hamac de l'auberge et un des gars, néo-zélandais est venu me parler car il a assisté à la course, en spectateur, il m'a vu et ma suivi un pmoment dailleurs, il m'a dit que yavait bcp plus de femmes que d'hommes à participer, que lui avait écouté les discours à la fin et tout et que l'un des gars de la remise des prix était le president en personne ! Moi je ne lai pas reconnu.. ils se ressemblent bcp tous aussi hein.. 

Ensuite Tomas est revenu de son cours (pour rattraper ses jours d'absence, la prof à bien voulu lui faire un cours ce matin), on a été manger, ensuite il est revenu utiliser la wifi de l'auberge avant de partir, on a joué un peu au ping pong, comme je l'avais prévenu que j'étais la plus nulle de ma classe au collège il s'attendait à ce que je sois pire que ce que j'étais (c'est ce qu'il m'a dit du moins), c'était fun. 

 

 

Lundi 23 mai

Retour en classe où j'ai appris de lespagnol et également que le 25 c'est férié (debut de leur guerre d'indépendance, ça jle savais) mais aussi le 26 car c'est corpus cristis, alors c'est une fête religieuse mais jsais pas trop en quoi ça consiste. Et le 27 jcrois que c'est pas férié mais c'est la fête des mères ici (et pas dimanche). 

Mon travail c'était décrire une lettre a ma mère en espagnol en lui racontant les dernières semaines, et le présent et le futur, etc.. du coup, en fait j'ai préparé un article sur sucre pour mon blog et je l'ai tout traduit en espagnol. Jsuis assez fière du résultat car j'ai vraiment réussi à dire tout ce que je voulais dire donc c'est cool, on verra demain pour la correction ! 

J'aurais bien envoyé l'article sur uyuni mais les photos ne veulent pas se télécharger alors ça mennerve.. 

Par contre sur comboost ça ne marche pas mal, donc uyuni est mis et qqs photos de sucre aussi déjà ! 



Publié à 02:14, le 24/05/2016, dans bolivie, Sucre
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 2 sur 3 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Argentine
Avant de partir
bolivie
Cambodge
Canada
Chili
Chine
Indonesie
Malaisie
New york 2017
Nouvelle Zelande
Paraguay
Perou
Thailande
Uruguay
Vietnam

Derniers articles

New york suite et fin
Day 2 New york
Nouveau voyage : New York City
Avant dernier jour !
Retour à Montréal

Sites favoris

le blog version "publique"
L'album photo flickr
Album photo comboost : Chine et Viêtnam
Album photo comboost : Cambodge et Thaïlande
Album photo comboost : Malaisie et Indonésie et nouvelle Zélande
Album photo comboost : chili, argentine, uruguay et paraguay
Album photo comboost : boliVie et perou
Album photo comboost : canada

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email