Isciadventure

De nouveau seule

 

Ça y est. Loïc est parti. 

Je suis toujours triste dans ces cas là. 

Je vais rester une nuit de plus dans notre hôtel, mais toute seule, et demain je pars pour la Malaisie. 

On a trop dépensé en Indonésie par rapport au budget c'est surtout les orang outans qui nous mettent dedans. Ca et lavion biensur..C'est pas dramatique mais un truc genre 3€/jour de trop quand même.une soixantaine au final. 

J'espère compenser avec la Malaisie. On verra.. 

J'ai un ptit blues du pays, ça c'est parce qu'il est parti, qu'il est venu et parti.jme dis heureusement qu'il était là pour les fêtes quand même, j'aurais vraiment déprimé à passer Noël toute seule enfin si ça se trouve comme j'aurais été seule je le serais faite invitée par des joueurs ou je ne sais pas, mais Cest quand même pas pareil de fêter avec des inconnus jpense. 

Bref. Ce soir je suis triste et jvais sûrement déprimer un peu jusqu'à la Malaisie, jusqu'à ce que je me fasse un ptit plan de quoi y faire, que je commence à m'y habituer, que je reprenne ma "routine" de voyage, mes habitudes, que je me rappelle les avantages d'être seule, libre. Mais ce soir jme rappelle juste ce que ça fait d'avoir une présence avec soit, d'avoir qqun qui nous connait, qqun de différent avec qui partager, qqun sur qui on peut compter quand soi mm on n'a pas envie ce soir de chercher où on dormira demain, des genoux sur lesquels poser sa tête pdt les longs trajets de bus.. 

 



Publié à 15:17, le 3/01/2016, dans Indonesie, Medan
Mots clefs :


Retour à medan, derniers jours du voyage en indonesie

On a passé le nouvel an à bukit lawang, notre guide nous avait dit qu'il y avait de la musique live dans un bar plus haut dans le village alors on y a été. À minuit un groupe fait un décompte, on se regarde avec Loïc, genre "chelou ces gens qui comptent aussi tôt.." on regarde l'heure. Ah bah non, il était bien minuit ! On a donc loupé le passage à la.nouvelle année. Lol. 

Ensuite des gens avaient acheté des deux d'artifice et les ont fait péter, et puis j'étais fatiguée alors on n'a pas beaucoup dansé et on est rentré.

Loïc disait que j'étais une mamie a me coucher si tôt et à n'avoir quasi pas bu, pour lui prouver que j'avais pas besoin de boire j'ai explosé sa bouteille de bière dans la chambre, il a du nettoyer avec du papier toilette. Lol.

Le lendemain on a fait grass mat et puis on est reparti à medan. on à encore du payer le prix mafieux , mais bon, le bus public même avec le prix mafieux restait deux fois moins cher que les bus privés. 

Notre hôtel à medan est assez sympa, je pense que j'y resterai la journée en plus car Loïc part dimanche et moi lundi.

Mais pour l'instant medan n'est pas une ville super, y'a qqs trucs à voir mais c'est pas non plus fou.

Mais bon, on se repose pendant ces derniers jours, on profite d'être encore ensemble un peu (ah oui , car si au début Loïc avait été assez pénible les premiers jours, depuis il s'est bien acclimaté et tout se passe beaucoup mieux, du coup jvais encore être triste de perdre un compagnon de voyage, font chier ces gens à ne jamais rester avec moi, lol).

 



Publié à 08:09, le 2/01/2016, dans Indonesie, Medan
Mots clefs :


Hier, journée élue la pire du vo

 

Élue pire journée du voyage..hier.  

Levés tard, on va prendre le bus pour medan puis un autre bus pour Bukit Lawang. Sauf que déjà le bus pour medan on n'arrive pas à l'avoir au prix auquel on s'attendait. J'étais déjà ennervée. 

Ensuite on arrive à medan et on n'arrive pas à ce que le bus nous dépose au bon endroit. J'étais encore ennervée. On chope un bus public pour aller là où on veut. Ok. 

Là on essaie davoor un bus pour Bukit Lawang sauf qu'on n'arrive pas à l'avoir au prix quon veut. Ils veulent qu'on paie 100 au lieu de 36 pour des locaux et 50 qu'on s'attendait à payer. On fait le tour dans tous les sens pour essayer d'avoir un bus pensant plus d'une heure et demi mais dès qu'on se met ok sur le prix, les vendeurs se font engueuler et changent davis et reviennent nous dire 100. On finit par céder au bout d'une heure et demi, on est super ennervé. 

O' s'est fait avoir par la mafia, clairement, d'ailleurs nous on a dû payer au départ alors que tout le monde paie à la fin. 

Arrivés à bukit lawang il fait nuit, il est 20h déjà. Y'a une moto qui veut nous prendre, ils ont mon nom. Je leur demande si c'est gratuit, le gars le regarde chelou et me dit que bien-sûr que non. Donc on part à pied. Ensuite le gars nous suit, il veut quon reserve un trip avec son ami et commence à me sortir qu'il a mon nom et qu'il peut annuler ma réservation. Je mennerve et je lui dis que moi j'ai la data sur mon tel donc je peux prévenir la guesthouse. Ce que je fais. Je leur envoie directement un mail pour leur dire que le gars à la motobike essaie de nous voler et que j'ai peur. Elle me demande où on est. Comme j'ai montré le mail au gars il est parti, jlui dis et jlui dis qu'elle n'aurait jamais dû donner mon nom à un voleur, elle me répond que peut être que c'est son employé venu nous chercher, Jlui réponds qu'il nous a réclamé de l'argent et nous a dit que sinon il annulait notre réservation. Arrivés la bas, on revoit le gars ! C'est le mari de la soeur de la fille a qui j'ai envoyé des mails. Et il nous dit que comme on n'est pas sympa, il ne veut pas de nous dans sa guesthouse. 

J'essaie d'annuler ma réservation sur hostelword, faudra vérifier si ça a marché car en théorie ils me prélèvent la première nuit (mais l'hôtel n'a pas voulu le rembourser la nuit qu'ils vont peut être me prendre évidemment), j'ai les mails qui prouvent au moins mais quand même.. 

 

Ensuite on re-va à une guesthouse plus bas qui nous avait demandé où on allait et si on cherchait une chambre. Un gars très sympa qui nous dit que pour nous dépanner il peut nous faire dormir dans sa guesthouse mais elle n'est pas fini encore mais sinon selon notre budget il peut nous emmener chez des amis à lui et nous voilà dans une superbe chambre, haut de gamme, pour 150 miles roupies, le lendemain faudra qu'on aille dans une autre chambre car celle là est louee plus chère normalement donc on ira dans une autre. Ok. 

Il est trop tard pour faire le tour de la ville à la recherche d'un guide pas cher donc on prend le guide de la guesthouse pour le lendemain pour un treck dans la jungle pour voir notamment les orang-outan. Je sais qu'on l'a payé trop cher mais on avait envie de le faire, pas le temps de chercher et surtout on avait passé une sale journée donc là on voulait être tranquils le lendemain ! Dernier jour de l'année quand même ! 

 

Aujourd'hui on a donc été faire un treck dans la jungle qui était bien sympa. On a vu des orang outan, des gibons, des toucans etc.

 



Publié à 15:26, le 31/12/2015, dans Indonesie, Bukit Lawang
Mots clefs :


Berastagi et volcan sibayak

 

Alors hier on a quitté l'île, direction berastagi, on s'est baladé dans berastagi l'après midi mais y'a pas grand chose à faire (le marché aux fruits où on a goûté des fruits et acheté des fruits inconnus avant, enfin qu'on avait déjà vu sur des marchés mais pas encore testés), et une église de style "karo" le truc typique du coin. 

Ensuite retour guesthouse, il a plut en plus quand on est rentré. Voilà.

Ce matin on s'est levé tôt. Pas d'eau chaude. Merde. On a failli louper le ptit dej aussi mais par  chance le ptit fils de la vieille dame nous a préparé notre ptit dej car on allait partir qd il est sorti, au top, et on est allé au volcan. 

Grace à notre sens logique et un peu grace a maps.me (qui n'était pas indispensable non plus) on a trouvé les chemins pour monter et descendre (les mms que ceux des guides car on a recroisé notre "ami" coréen avec lequel on avait fait le trajet hier, il avait un guide. On l'a doublé à l'aller et ils nous ont doublé à la fin du retour, mais on les entendait depuis un ptit moment (le guide agrandissait le chemin à la machette, chemin dans lequel nous on était déjà passé sans machette hein). C'était gadoueux et on est trop crade mtn car il pleuviottait en haut et puis à cause de la pluie dhier aussi, on a glissé plusieurs fois et bref, on est crade mais c'était cool de passer par la jungle au retour et on est content de notre trek, on n'a pas regretté de ne pas avoir pris de guide. 

En haut il faisait froid, n'avais mon ptit sweat de Fixage, mon paréo, mon coupe vent et j'avais froid, heureusement Loïc avait une polaire en plus qu'il m'a passée. Du coup j'étais bien. 

En haut yavait des geysert qui sentaient le souffre. Ça m'a rappelé les cures thermales (seul souvenir que n'en ai c'est l'odeur !). 

En bas du volcan yavait carrément des sources d'eau chaude et tout mais on n'avait pas pris nos maillots.

Au retour, un minivanne nous a pris pour nous ramener en ville car le retour du volcan nous fait arriver bcp plus loin de la ville. 



Publié à 08:33, le 29/12/2015, dans Indonesie, Berastagi
Mots clefs :


À tuktuk

Alors, donc le premier jour on s'est baladé à pied dans tuk tuk, le.village sur lequel on' avait débarqué sur l'île de samosir, on s'est baigné dans.le lac mais on n'a pas testé la messe de Noël car on a dormi le matin. 

Le second jour on a loué un scooter et on a été aux sites touristiques de l'île : y'a des tombeaux de "rois" (en fait chefs de village disons), y'a des chaises en pierre (qui servaient de tribunaux et d'autres trucs en pierre qui servaient aux exécutions ensuite..), et puis des trucs moins touristiques , on estmm tombé sur une plage de locaux.

 

Et aujourd'hui on a dit que c'était journée repos mais du coup j'ai dis qu'il fallait que je trouve une poste (mais quand on est arrivé devant après 2h de marche, elle était fermée. Bah ou8 île chrétienne et on est dimanche!) bravo.. Et Loïc s'est acheté une sorte decharpe locale, on l'a trouvé dans un ptit magasin sur ma route. Un.peu pommé, du coup il a eu un bon prix car tous les autres magasins lui vendaient à 750 milles roupies ou 600 miles roupies.. Il avait un.peu abandonné l'idée, et là c'était plus un truc local et la dame nous a fait un.prix de.Noël 150 000! Jpense vraiment que c'était un bon prix.

 

Sinon ici on a croisé plus de blancs que dans tout notre séjour indonésien jusqu'à présent, on s'étonne, ils sortent d'où ?/ pourquoi yavait personne nulpart sauf ici? On se dit que comme.Noël tomboait un weekend. C'est peut être des expat qui sont juste en weekend.. À part ca on n'a pas d'explications

 

Hier soir le gerant notre guesthouse nous a fait goûter un alcool local (à base de jsais pas quoi dans les palmiers)/ et des gâteaux au lait de coco. L'alcool n'était pas bon, mais les gateaux si !

 

Demain, on a déjà la guesthouse, qui n'a pas été facile à trouver car tous les sites de réservations nous donnaient des prix prohibitifs mais on a trouvé et sinon on n'a rien' prévu, pas de bus ni rien' mais bon, jpense que ça ira quand même mais acheter les billets sur l'île nous aurait coûte trop cher..

 

Désolée des fautes de frappe mais j'écris direct sur le site et ça bug tjrs dans ces cas la..  

 



Publié à 17:10, le 27/12/2015, dans Indonesie, Samosir
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 3 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Argentine
Avant de partir
bolivie
Cambodge
Canada
Chili
Chine
Indonesie
Malaisie
New york 2017
Nouvelle Zelande
Paraguay
Perou
Thailande
Uruguay
Vietnam

Derniers articles

New york suite et fin
Day 2 New york
Nouveau voyage : New York City
Avant dernier jour !
Retour à Montréal

Sites favoris

le blog version "publique"
L'album photo flickr
Album photo comboost : Chine et Viêtnam
Album photo comboost : Cambodge et Thaïlande
Album photo comboost : Malaisie et Indonésie et nouvelle Zélande
Album photo comboost : chili, argentine, uruguay et paraguay
Album photo comboost : boliVie et perou
Album photo comboost : canada

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email