Isciadventure

Urubamba, maras, Moray

Urubamba
 
Mercredi 15 juin 
Vraiment, ces 24h ont ete... disons pas terrible.
Primo, j'arrive à ollanta super tard, je me dirige d'un pas décidé vers mon auberge, que j'avais prévenu la veille que j'arriverais super tard et on m'avait dit pas de soucis.. donc j'arrive.. sauf qu'à la réception y'a personne et c'est marqué qu'il faut appeler ! Sauf que jpeux pas appeler avec mon tel à cause du soucis avec Claro.. merde.. 
La dame m'avait dit que je serais dans la chambre 101, je regarde et le cadenas est ouvert donc je peux rentrer dedans. Mais vu que les rideaux sont tirés jme doute que y'a qqun, jme demande si ils y ont mis mon sac alors je vais voir par la fenêtre de là où j'ai foutu mon sac, et mon sac y est toujours.. bon, jme dis qu'on m'avait dit qu'elle chambre je serais c'est sûrement pour que j'y dorme et qu'on règle ca plus tard. Je rentre dans la chambre, y'a un gars dans un lit, qui se réveille, je m'excuse et jme fous au lit. Il ronfle mais passons.. 
À 4h du mat, il se lève et allume même la lumiere en faisant "holà, Buenos Dias".  Quel connard ! C'est un local, ça se voit à sa gueule. Jme dis que cest chelou quand même.. est ce moi la chelou ou lui, j'en sais rien. Il part rapidement, un autre homme (je suppose quil est de l'auberge) vient dans la chambre, allume, me voit, dit bonjour et part en éteignant. 
Bon, je dors jusqu'à 8h30 et jme lève et jvais vers mon sac, je croise une dame et jlui demande mon sac, elle me demande si j'ai dormi dans la 101, je lui explique que oui car la fille m'avait dit de faire ça y'a deux jours, elle me dit que oui, oui, y'a pas de problème. Ok, je récupère mon sac donc je me douche, je me change, tout ça, et je pars (après avoir chercher la dame un ptit moment pour la payer, j'aurais carrément pu partir sans payer !). 
Je vais ai marché où je trouve tout de suite un combi pour urubamba. Jme suis décidée à m'arrêter là sur le chemin pour cuzso, à faire deux sites touristiques, et à repartir à Cuzco demain. 
Je trouve un hôtel pas cher, mais sans wifi, et je pars à la ville d'où je pensais rejoindre à pied le premier site touristique mais le chauffeur de combi me dissuade et y'a un local qui veut aller au site aussi, Moray, donc on partage un taxi pour y aller. Arrivée au site, bordel de merde c'est 130 soles l'entrée ! Genre 40€! En fait on m'explique que c'est un ticket général patati qui ouvre pleins de sites, patata, je le sais car le site payant à ollanta c'était avec ce ticket aussi (j'y suis pas allee d'ailleurs!). Bon, jme dis que cest le destin et j'achète le méga ticket en me disant qu'en même temps si je refuse tous les sites qui sont dessus jvais louper pleins de trucs. Sauf qu'une fois acheté, jme rends compte que non, c'est pas général de tout le Pérou, mais de la région de cuzso, et jcompte faire aucun des autres sites du ticket ! Je suis tellement deg que jvais demander si on ne peut pas me le reprendre ou me l'échanger contre un ticket seulement pour ce site de moray, que jvais pas aller aux autres, les gens me prennent de haut et me répondent que c'est mon problème, je suis un peu fatiguée et tellement vexée que jme mets à chialer. Ça ne les attendri ps le moins du monde, sauf une dame locale mais qui ne bosse pas là , qui essaie de les convaincre detre sympas, mais y'a rien à faire ils s'en foutent. Je visite le site et je repars à pied et jme dis que jme suis bien faite avoir par le taxi aussi car yavait aucune raison de prendre un taxi, vraiment.. bref, je suis en ville vers 13h alors je mange, ya pas de resto comme j'aime avec le menu complet pour 5 soles on me sert des lentilles du riz et un bout de gras (yavait que du gras, jvous jure!) pour 6 soles, vraiment cette région mennerve ! Je vais au second site touristique, un salar au milieu des montagnes. Ya un treck pour y aller qui va jusqu'à la route où passe des combis pour urubamba en plus, donc parfait. J'y vais. Heureusement que j'avais maps.me car c'était pas super facile , et arrivée vers le salar une dame me demande mon ticket, jlui explique que jveux kuste continuer le treck et pas rentrer dans leur exploitation de sel moi, une autre dame fait traductrice car à priori je ne m'explique pas bien en español (là j'admets que jme disais que c'était le pom-pom si j'étais venue ici pour le faire arnaquer doublement à moray plus au salar aussi, et donc j'étais assez ennervée (décontenancée disons plutot) pour ne pas bien mexpliquer, je lui explique en anglais, la dame du salar me laisse passer mais en me disant que la route appartient à la coopérative de sel aussi donc que normalement je dois payer pour passer. Ouf, enfin une sympa ! Car on avait de superbes vues de la route (qui longeait les terrasses de sel) sans avoir besoin de rentrer dedans, c'est sûr ! 
Bref, le reste du chemin c'est bien passé, je suis rentrée sans encombre, jme suis baladée dans la ville, dont quasi toutes les rues sont faites de marchés, de stands de vendeurs ambulants, jme suis achetée des fruits un peu cher mais pas trop, plus cher qu'à puno mais c'était vraiment pas cher la bas alors bon.. et jme suis posée sur la place pour écrire des cartes postales ! 
Jme disais que c'était vraiment marrant car vraiment ici tous les villages ont une place (centrale) autour de laquelle y'a la mairie et l'église, et où y'a une fontaine au milieu, des bancs autour, en fait tu connais la place avant même d'y arriver. 
Mon anker est vide, faut dire que avant le machu Picchu et depuis, je ne l'ai pas rechargé, j'ai fais hyper gaffe aujourd'hui du coup, mais j'ai une prise dans ma chambre, j'ai pas vérifié si elle marchait mais ça devrait le faire ! 
Si les vendeurs ambulants sont toujours là jleur prendrais des trucs à manger ce soir car avec cette histoire de 130 soles le billet de visite pour moray, faut que jeconomise grave maintenant ! Bon, j'avoue que le machu Picchu était encore plus hors de prix (grosso modo 160€ entre le billet et le train quoi), mais jme disais que j'arriverai à en "récupérer" une part sur mon budget en me serrant la ceinture, mais les 130 soles m'ont foutu un coup au moral là vous n'imaginez pas ! Surtout l'indifférence des vendeurs quoi, évidemment yavait un prix touriste et un local, le genre de trucs qui fait que les gens qui bossent avec des touristes se disent que de toute façon c'est normal darnaquer les étrangers puisqu'ils ont plein d'argent, etc, Bret franchement ca fout toujours des merdes ce genre de trucs, car du coup y'a des pensées malsaines et du coup les locaux ont tendance à en vouloir aux touristes, enfin c'est vraimrnt comme ça que je l'ai ressenti, le "je m'en fous de ta gueule de blanche, c'est normal que tu paies puisque tu es étrangère, jamais je ne t'aiderais puisque tu as de largent sale blanche, démerde toi".. enfin, sauf la dame qui a voulu maider, qui leur a dit dailleurs que certains touristes se privaient beaucoup pour avoir de l'argent pour voyager et quils pourraient sûrement faire quelque chose pour moi.. mais ils s'en foutaient. Bande de connards. 


Publié à 18:47, le 16/06/2016, dans Perou , Urubamba
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 34 sur 251 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

Argentine
Avant de partir
bolivie
Cambodge
Canada
Chili
Chine
Indonesie
Malaisie
New york 2017
Nouvelle Zelande
Paraguay
Perou
Thailande
Uruguay
Vietnam

Derniers articles

New york suite et fin
Day 2 New york
Nouveau voyage : New York City
Avant dernier jour !
Retour à Montréal

Sites favoris

le blog version "publique"
L'album photo flickr
Album photo comboost : Chine et Viêtnam
Album photo comboost : Cambodge et Thaïlande
Album photo comboost : Malaisie et Indonésie et nouvelle Zélande
Album photo comboost : chili, argentine, uruguay et paraguay
Album photo comboost : boliVie et perou
Album photo comboost : canada

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email